Hymne

Bulgarie


Maroc
 :
 
  Tourisme >> Tourisme rural et religieux
 
 
 
Le tourisme rural
Le tourisme rural est représenté par un grand nombre de villages bulgares, situés dans des régions écologiques, qui ont conservé leur aspect traditionnel et leur esprit authentique.

Les habitants de la campagne bulgare et les montagnards ont un sens inné de l’accueil. Le curieux voyageur, randonneur ou chercheur pourra partager la vie des habitants, participer aux travaux agricoles, faire des balades ou des randonnées à pied, à cheval, ou en charrette, se familiariser avec la cuisine et l’artisanat.

A tous ceux qui souhaitent fuir la vie citadine, le séjour en espace rural sera l’occasion d’apprendre à faire du yaourt ou bien de la confiture de grand-mère, de rapporter de la céramique faite à la main ou de s’adonner aux danses traditionnelles. Le voyageur pourra sentir l’ambiance et l’esprit du village bulgare à Bojentzi, Arbanassi, Jeravna, Brachlian, Kovatchevitza, Lechten, Dolen, Momchilovtzi, Chiroka laka, Ribaritza, Biala Tcherkva, etc... Là, il peut voir des coutumes et des rites populaires authentiques.
Le tourisme religieux
Les premiers monastères précèdent la création de l’Etat bulgare. Avec l’instauration de la religion chrétienne, ils se développent rapidement. La première impression que créent les murs austères des monastères laisse place à l’émerveillement dès qu’on en franchit le seuil. Architecture surprenante, églises séculaires ornées de fresques splendides : des coins de beauté et de quiétude à l’abri de la vanité.
Superbes ensembles monastiques et cathédrales, iconostases en bois sculpté, icônes vielles de plus de 1 000 ans, remarquables fresques, centres d’échange, de foi, d’éducation, d’études, d’art et de recueil - ils jouèrent un rôle décisif dans la consolidation de l’Etat bulgare (à ses débuts) et dans le mouvement de libération. Plus qu’une communauté de dévoués, ils ont incarné l’identité nationale pendant plus de 500 ans. Durant l’occupation ottomane c’était l’Institution. Les grandes écoles artistiques de cette époque sont : Débar, Samokov, Bansko et Tryavna.
A l’heure actuelle 120 monastères sont conservés en Bulgarie et leur présence est un témoignage de la culture, de l’esprit de créativité et de la conscience nationale du peuple bulgare dans le même temps qu’ils sont inséparables de sa pensée et de sa spiritualité. Les monastères les plus visités sont : le monastère de Rila, le monastère de Batchkovo, le monastère de Troyan, le monastère de Zemen, le monastère de Preobrajen, et le monastère d’Aladja. De nos jours plus de 20 d’entre les monastères bulgares disposent de chambres d’hôtes et d’espaces à vocation touristique.

Le monastère de Rila
Un des hauts lieux de l’orthodoxie. Le Deuxième ensemble orthodoxe par ordre d’importance sur les Balkans (8800 m2). C’est le site monastique le plus monumental de la Bulgarie, qui se distingue par des qualités architecturales et artistiques exclusives. Fondé au Xe s. par St. Jean de Rila, ermite canonisé par l'Église orthodoxe, le patron de la Bulgarie.

Il est situé à environ 120 km de la capitale Sofia, dans les montagnes de Rila.
 
 
Consulat Honoraire Bulgarie au MAROC all rights reserved - 2012-2013 by linasolutions.ma
 
 
 
Consulat Honoraire Bulgarie au MAROC

424, Sidi Ghanem
MARRAKECH, MAROC

Mob : (+212) 6 68 12 2008
Tl : (+212) 5 22 52 37 07
Email : a.chraibi@consulathonorairebulgarie.org
 
Liens utiles

www.mfa.bg.eng
www.bulgarie.bg
www.ambassadebulgariemaroc.com
www.bulgarie.com